L’équipe du Sénégal a fait match nul 0-0 face à celle de Bosnie-Herzégovine, ce 27 mars au Havre, en match de préparation à la Coupe du monde 2018. Une rencontre qui aura surtout servi à tester une nouvelle fois un schéma tactique en 3-5-2, avec trois défenseurs centraux, trois milieux de terrain, deux arrières/ailiers et deux attaquants.

Le sélectionneur Aliou Cissé avait prévenu : ces matches des 23 et 27 mars face à l’Ouzbékistan (1-1) et à la Bosnie devaient servir de tests en vue de la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet) durant laquelle l’équipe de football du Sénégal affrontera la Pologne, le Japon et la Colombie (groupe H).

Résultat, le coach a persisté avec un nouveau schéma tactique. Un 3-5-2 qui a surtout prouvé que les « Lions de la Téranga » ont encore plusieurs bons défenseurs centraux, malgré la blessure du capitaine Kara Mbodj, et un gardien de but solide…

Sans plusieurs parades d’Abdoulaye Diallo (4e devant Edin Dzeko, 13e face à Edin Visca, tir de Sead Kolasinac à la 60e, un centre tir de Visca à la 73e) et quelques interventions du trio Papy Djilobodji-Salif Sané-Kalidou Koulibaly, les Sénégalais auraient peut-être bouclé leur stage sur une mauvaise note.

En effet, seule une reprise de demi-volée de Moussa Sow suite à une déviation de son compère d’attaque Mame Biram Diouf a mis la sélection de Bosnie-Herzégovine en difficulté (29e).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *