A la fin de la rencontre entre le Sénégal et la Bosnie-Herzégovine, le coach tire un bilan satisfaisant des deux sorties (y compris celle de vendredi passé) des Lions de la Teranga en ces termes.
« Le bilan est plutôt positif, et la première chose qui est importante est qu’on n’a pas eu de blessé, et en plus on a fait jouer tous les joueurs sur ces deux matchs là. On a pu changer aussi le système que je voulais mettre en place. Nous allons continuer à peaufiner, nous allons continuer à travailler. C’est vrai que c’est un nouveau système qu’on ne maîtrise pas bien, mais tout se passe dans l’ensemble. Les garçons ont répondu.  Ce n’est pas un système qui est figé. On a joué en 4-2-3 ou en 4-3-3. Pour ça on a des acquis, on sait comment ça marche.  ».
 Le coach est revenu sur les enjeux de poule des Lions. Selon lui, le Sénégal aura son mot à dire dans le groupe composé de la Pologne, du Japon et de la Colombie.
« Il est vrai que le football Japonais évolue depuis 2002, mais après la Colombie et la Pologne on peut se considérer favori de notre groupe. La Colombie est une très belle équipe les joueurs qui s’y trouve jouent ensemble presque depuis 7 ans, Ils ont deux fois fait la Coupe du monde, c’est un adversaire à prendre au sérieux. Et pour la Pologne il y’a rien a dire sur son qualité de jeu. Elle fait aujourd’hui partie des 10 meilleurs équipes du monde. Mais n’empêche que nous avons notre mot à dire dans ce groupe on a de bons joueurs qui jouent dans les plus grands championnats d’Europe c’est à nous de continuer le travail.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *